À chaque utilisation, sa courge.

Hubert Cormier

Hubert Cormier

5 Octobre 2017

La courge est cultivée depuis des siècles par les peuples autochtones. Aujourd’hui, le Québec et l’Ontario en sont les deux plus importants producteurs au Canada. On peut en faire l’auto-cueillette à certains endroits, ou encore se les procurer dans les marchés. Zoom sur cet aliment très représentatif de l’automne.

Différencions un peu les courges…

Tout d’abord, il y a les pâtissons. Les fruits ressemblent à des disques épais avec le contour en forme de pétales. Le diamètre est d’environ 10 cm et chaque fruit pèse entre 200 et 300 grammes. Les couleurs peuvent varier et le goût s’approche du fond d’artichaut. La tendreté de sa chair dépend de la maturité du fruit. Jeune, le pâtisson se consomme comme la courgette. On peut l’apprêter cru, en faire une salade, le faire frire ou le faire sauter avec d’autres légumes. Selon la maturité du fruit, il doit être apprêté autrement, car un changement au niveau de sa texture se fait ressentir. On peut alors faire de la ratatouille, un gratin de légumes, farcir le pâtisson ou bien encore le faire griller au four.

Ensuite, il y a les courges potagères d’hiver (Pepo). D’ailleurs, la courge surnommée également la Lady Godiva, fait partie de cette catégorie. Elle tire son surnom de l’histoire de Lady Godiva, une Anglo-saxonne qui s’est promenée nue dans son village sur son cheval afin de faire honte à son mari pour qu’il réduise les impôts qu’il prélevait pour financer ses campagnes militaires. La graine de cette courge est nue, donc sans écaille. L’huile de pépins de courge découle de cette variété. Dans le commerce, nous la retrouverons souvent sous le nom d’huile à la graine de citrouille (commercialisée notamment par Orphée).

Nous retrouvons également la famille des courgerons. Le courgeron est en forme de gland et possède une dizaine d’arêtes. Il peut être de diverses couleurs, autant uni que marbré. Sa chair ferme peut prendre différents tons de crème et d'orangé.

Plusieurs connaissent la courge spaghetti. Sa couleur varie entre le crème et l’orange. Elle possède un doux arôme de noix et sa chair, de couleur jaune clair à jaune foncé, se défait en grands filaments après la cuisson, d’où son nom. La courge spaghetti se consomme habituellement en remplacement des pâtes dans toutes les recettes. Elle peut aussi être cuisinée en choucroute, en salade ou en confiture. Parmi les variétés offertes, on retrouve la courge Spaghetti, l’Orangetti, la Stripetti et la Small Wonder.

Aussi, certaines courges sont surnommées « courges d’été ». Tel est le cas de la courgette. Cette variété de courges est cueillie avant la pleine maturité et elle a la peau tendre et comestible. Les courges d’été ne se conservent pas aussi longtemps que les courges d’hiver (courge musquée et courge poivrée par exemple).

Valeur nutritive des courges

Une portion de 125 millilitres de courge procure en moyenne 40 kilocalories, 1 gramme de protéines, 10 grammes de glucides, 0,4 gramme de lipides et 2 grammes de fibres.

Elle fait partie des aliments contenant des substances pouvant potentiellement aider à prévenir les maladies liées au vieillissement selon de récentes études. Sa couleur orangée révèle une haute teneur en bêta-carotène, un composé que l’organisme peut transformer en vitamine A.

La courge contient une bonne quantité de lutéine et de zéaxanthine, deux autres composés antioxydants de la famille des caroténoïdes. La courge d’hiver est une excellente source de vitamine A. Le rétinol est l’une des formes actives de la vitamine A dans l’organisme. Les rôles de la vitamine A au sein de l’organisme sont variés :

  • Possède un rôle d’antioxydant
  • Contribue à la croissance des os et des dents
  • Maintient la peau en santé
  • Protège contre les infections
  • Favorise une bonne vision, particulièrement dans l’obscurité.

On retrouve également plusieurs autres vitamines et minéraux dans les courges dont le fer, le manganèse, le cuivre, la vitamine B2 (riboflavine), la vitamine B5 (acide pantothénique), la vitamine B6 (pyridoxine), la vitamine B9 (folate), la vitamine C et la vitamine K.

Sur ce, il ne vous reste qu’à apprêter vos courges selon votre gré afin de bénéficier de tous les bienfaits qu’elles ont à offrir. Bon appétit. 


publications

Book an Appointment

×