Comment bien s’alimenter avec le diabète

Hubert Cormier

Hubert Cormier

27 Juillet 2021

La gestion du diabète peut représenter de grands défis chez une personne nouvellement diagnostiquée. Heureusement, des outils et des professionnels qualifiés sont là pour vous aider. Le nutritionniste-diététiste pourra vous enseigner les bases pour apprendre à mieux gérer votre diabète et vous accompagner dans vos démarches de changement d’habitudes alimentaires. C’est important de se tourner vers des professionnels qualifiés dès le départ afin de partir sur des bases solides. Ces conseils peuvent également s’appliquer à des personnes diabétiques depuis plusieurs années! Il n’est jamais trop tard pour optimiser, corriger ou adapter son alimentation!

Conseils de base pour l'alimentation

Voici quelques conseils de base pour apprendre à mieux gérer votre diabète. Premièrement, vous devez vous assurer que votre horaire soit régulier et que la composition de vos repas soit assez variée, tout en visant à respecter les recommandations pour les glucides.

Aux repas : 45 à 75 g de glucides

À la collation : 15 à 30 g de glucides (si nécessaire)

Idéalement, il faut aussi éviter de sauter des repas ou, lorsque cela arrive, savoir comment se rattraper en optant pour une collation rassasiante dans les heures qui suivront.

Pour bien gérer sa glycémie, il est important d’augmenter votre consommation de fibres alimentaires, d’eau et de protéines tout en évitant de surconsommer des aliments sucrés et peu nutritifs. On appelle ces aliments la camelote alimentaire ou les calories vides. Ce sont généralement des aliments ultra-transformés, riches en sucres raffinés, en sel et en gras qui ne fournissent que très peu de nutriments. Ces aliments peuvent expliquer les hausses soudaines de votre glycémie que vous pouvez apercevoir dans votre carnet de glycémie automatique.

Ces trucs peuvent paraître banaux, mais font une réelle différence dans la gestion de votre diabète. Dans les premiers temps, le nutritionniste-diététiste vous invitera peut-être à compléter un journal alimentaire. Si vous possédez un appareil de glycémie OneTouch VerioReflect et l’application OneTouch Reveal, les professionnels de la santé, y compris votre médecin de famille, pourront vous aider facilement avec un suivi à distance. En regardant vos mesures de glycémie et les entrées dans votre journal alimentaire, il sera alors plus facile de proposer des modifications positives à effectuer à vos habitudes alimentaires.

Et ce n’est pas parce que vous avez le diabète que vous devrez nécessairement tout retrancher de votre alimentation. Lorsque bien contrôlé, il est possible de manger de tout, y compris des desserts! Pour y arriver, il importe de bien comprendre les rudiments et le concepts clés de l’alimentation de la personne diabétique, tels que l’indice glycémique.

L’indice glycémique

L’indice glycémique des aliments peut être utilisé lorsque vient le moment de faire un choix entre deux aliments du même type. En effet, vous devrez privilégier les aliments à faible indice glycémique (ayant un score < 55) comme les produits céréaliers à grains entiers, les légumineuses et la plupart des légumes. Les aliments à indice glycémique moyen (ayant un score entre 56 et 69) constituent généralement de bons choix : riz sauvage, fruits, certaines pâtes alimentaires à grains entiers. Finalement, vous devez surveiller votre consommation d’aliments ayant un indice glycémique élevé (ayant un score > 70) tels que les pomme de terre, le pain blanc et les pâtes alimentaires. Ces aliments peuvent causer des augmentations rapides de la glycémie augmentant du même coup le risque d’hypoglycémie réactionnelle. Pensez à toujours ajouter des aliments protéinés ou riches en fibres qui viendront régulariser votre glycémie. Par exemple, l’ajout de noix, de yogourt grec, de fromage, de tofu, de viande maigre, de poissons ou de volaille avec des aliments riches en glucides permettra de mieux gérer votre glycémie.

Comment gérer une hypoglycémie?

L’hypoglycémie se manifeste généralement par des chaleurs, des tremblements, de l’anxiété, une sensation intense de faim, de la somnolence et pourrait même aller jusqu’à une perte de conscience! Pour éviter cette situation contraignante, ayez en tout temps une collation riche en glucides avec vous.

Si l’hypoglycémie est légère (votre lecteur de glycémie affichera une valeur se situant entre 2,8 et 4 mmol/L, vous devez suivre la règle du 15-15 : Consommer immédiatement 15 grammes de glucides, puis attendre 15 minutes avant de devoir réévaluer la glycémie. Si celle-ci est toujours faible, il vous faudra recommencer ce cycle à nouveau.

L’hypoglycémie peut survenir lors de plusieurs circonstances n’ayant pas toujours un lien évident avec l’alimentation. Par exemple, elle peut être déclenchée en cas d’un mauvais dosage de l’insuline ou des médicaments, lors d’exercices physiques plus vigoureux qu’à l’habitude, lors d’apports alimentaires insuffisants – ou excessifs! ou en raison d’une trop grande consommation d’alcool (chez les personnes traitées à l’insuline ou aux sécrétagogues de l’insuline).

Et l’alcool dans tout cela?

Si vous prévoyez une soirée festive, sachez qu’il est possible de consommer de l’alcool en étant diabétique, mais de manière responsable! L’alcool peut causer une hypoglycémie jusqu’à 24 h suivant sa consommation! Il est alors primordial que vous ne buviez pas à jeun. Restez à l’affût de tout signe avant-coureur de l’hypoglycémie et soyez prêt à agir au besoin.

De plus, respecter les quantités maximales suivantes :

Femmes : 2 consommations* par jour et 10 par semaine

Hommes : 3 consommations* par jour et 15 par semaine

*Une consommation d’alcool équivaut à une bière de 340 ml, à 140 ml de vin ou encore à 45 ml de spiritueux.

Avec tous ces conseils, il vous sera possible de mieux gérer votre diabète. Si des questions demeurent, notez-les pour être sûr de pouvoir les poser à votre médecin ou votre nutritionniste-diététiste lors d’un prochain rendez-vous. Plusieurs ressources sont à votre disposition gratuitement dans le secteur public comme entre autres le site www.onetouch.ca ou vous retrouverez, sous l’onglet « ressources sur le diabète », des informations intéressantes ainsi que Diabète Québec qui offre même une ligne directe et sans frais pour communiquer facilement avec un professionnel de la santé du service InfoDiabète (1 800 361-3504).

Toutefois, si vous souhaitez un accompagnement nutritionnel plus personnalisé et plus fréquent, il faudra alors vous tourner vers le secteur privé. Pour trouver un nutritionniste-diététiste qualifié dans la gestion du diabète, recherchez sur le site Web de l’Ordre professionnel des diététistes du Québec au www.opdq.org. Le nutritionniste-diététiste pourra vous enseigner autant les bases que les notions avancées comme le calcul des glucides et la gestion des unités d’insuline.

De plus, pour se sentir soutenu.es et pour trouver une forme de réconfort, vous pouvez rejoindre une association près de chez vous. Vous pourrez alors échanger avec les membres et être au fait des diverses activités organisées pour vous aider à améliorer la gestion de votre diabète. Les associations locales incluent notamment Les diabétiques de Québec (pour la région de Québec), Centre du Diabète de Laval (Laval/Laurentides), Diabète Estrie et L’Association canadienne du diabète.


Références

Diabète Québec, consulté au https://www.diabete.qc.ca/fr/ 

publications

Book an Appointment

×