Éviter les piqûres de moustique par l’alimentation

Hubert Cormier

Hubert Cormier

25 Juin 2020

Les insectes de la famille des Culicidés dont font partie les moustiques, aussi connus sous le nom de maringouins au Québec, ne font pas l’unanimité surtout lors de la saison chaude! Outre les démangeaisons provoquées par les piqûres de ces insectes, ceux-ci peuvent être porteurs de certains virus tels que la malaria et le Zika. Mais est-il possible de diminuer notre désirabilité face à ces prédateurs sans avoir recours à des produits commerciaux? L’alimentation aurait-elle des effets attractifs ou répulsifs chez les moustiques? Selon des experts, il semblerait que certains aliments – ou leurs composés – auraient la capacité d’influencer le choix des futures proies de ces bestioles.

Les aliments qui repoussent les moustiques

Les aliments de la famille des alliacées

L’ail, l’échalote, l’oignon, la ciboulette et le poireau font partie de la famille des alliacées. Qu’ont-ils en commun? Ils possèdent une substance appelée l’allicine qui aurait notamment la capacité de repousser les moustiques. L’ingestion de ces aliments permettrait à l’organisme d’excréter cette substance via les pores de la peau. Cependant, pour profiter de ses bienfaits, il est préférable de manger les aliments crus... ce qui n’est pas toujours le plus appétissant! En effet, peu de gens croqueraient dans un oignon comme ils le feraient pour une pomme. Toutefois, les aliments de la famille des alliacées peuvent facilement être ajoutés à une salade ou encore à une vinaigrette. En dernier recours, il est possible d’extraire l’huile en pressant ces aliments afin de l’appliquer directement sur la peau, mais la forte odeur de votre chasse-moustique maison pourrait en décourager plus d’un.

Le vinaigre de cidre de pomme

Le vinaigre de cidre de pomme est très abordable et se retrouve facilement dans plusieurs supermarchés. Celui-ci aurait la capacité de modifier votre odeur corporelle, ce qui éloignerait du même coup les moustiques. Pour des résultats plus efficaces, la consommation d’au moins une cuillère à table (15 ml) par jour de cidre pur serait recommandée. Il est possible de mélanger le cidre pur à du sirop d’érable pour en faciliter son ingestion. De plus, le vinaigre de cidre de pomme est très polyvalent. En effet, il peut être utilisé pour les vinaigrettes, les marinades, l’houmous, dans la préparation du riz à sushi, dans une boisson chaude ou même dans certains desserts. N’oubliez pas votre bouteille de vinaigre de cidre lors de vos prochaines vacances, au camping ou lors de vos prochaines excursions en forêt.

La citronnelle

En plus d’être un répulsif efficace lors de son application sur la peau, la citronnelle entre bien souvent dans la fabrication de chandelles ou de produits vendus en aérosol pour repousser les moustiques. Cette plante contient deux substances naturelles nommées le citronellol et le géraniol qui dérangeraient le système nerveux des moustiques et les forceraient alors à s’éloigner. La citronnelle est un ingrédient souvent utilisé dans les mets asiatiques, comme les soupes, les sautés et les mets en sauces et est utilisée avec différents types de viande. Il est encore incertain si l’ingestion de citronnelle procure les mêmes effets que sa diffusion volatile dans l’environnement, mais cette avenue semble prometteuse.

Les piments forts

Si vous aimez la cuisine épicée, vous serez ravi(e) d’apprendre que les piments forts ne sont pas les amis des moustiques. C’est notamment grâce à la présence de la capsaïcine, la molécule responsable de la sensation de pseudo-chaleur – ou le piquant – ressentie dans la bouche, que ceux-ci n’auront pas envie de vous piquer. Cette molécule est excrétée par les pores de la peau et serait un puissant irritant pour les maringouins. Toutefois, les effets bénéfiques suivraient une courbe dose-réponse et le consommateur régulier serait donc mieux placé pour profiter pleinement de ces bienfaits. Des épices comme la poudre de chili, le piment de Cayenne, le piment Pili-pili ou les classiques piments jalapeno et habanero s’apprêtent bien et peuvent être ajoutés facilement à divers plats que vous aimez. Que ce soit une soupe, un chili, une sauce à spaghetti, dans un sandwich ou même dans des salades, la sauce piquante s’utilise littéralement à toutes les sauces!

Le pamplemousse

Le pamplemousse renferme une molécule nommée le nootkatone. C’est cette dernière qui donnerait au pamplemousse une senteur caractéristique que les insectes n’affectionnent pas particulièrement. En effet, une entreprise en biotechnologie est en voie de développer un répulsif à base de nootkatone approuvé par le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) aux États-Unis. Cette molécule a été étudiée, mais il n’existe que très peu de données permettant de démontrer que la quantité exsudée par nos pores serait suffisante à repousser les moustiques. En prime, ce fruit contient de nombreuses vitamines en plus d’être très rafraichissant, alors pourquoi ne pas l’expérimenter?

Les aliments qui attirent les moustiques

L’alcool

Il existe peu de recherche reliant la consommation d’aliments aux moustiques. Cependant, une étude publiée dans le Journal of the American Mosquito Control Association a démontré que la consommation de bière augmenterait considérablement l’attraction des moustiques chez les consommateurs. En effet, à la suite de la consommation d’une bière de 350 mL, les participants étaient plus susceptibles de se faire piquer par les moustiques que le groupe témoin. Cela ne serait pas attribuable à la sueur ni à l’augmentation de la température corporelle des sujets, mais plutôt à la production de CO2 généré en plus grande quantité lors de la prise d’alcool. Est-ce valable pour tous les types d’alcool? Cela reste encore à élucider!

Les aliments salés

Vous avez probablement déjà remarqué que lorsque vous faites du sport, les insectes sont soudainement plus nombreux à voler autour de vous? Cela serait dû à l’acide lactique produit par les muscles. Comme le sel serait un composé qui favoriserait la production d’acide lactique dans l’organisme, la consommation d’aliment à teneur élevée en sodium attirerait davantage les moustiques. Il serait donc préférable d’éviter les croustilles et la bière lors d’une randonnée en forêt.

Bref, les piqûres de moustiques sont souvent inévitables même lorsque qu’on utilise du chasse-moustique. La littérature scientifique n’est pas abondante sur le sujet et plusieurs trucs sont souvent issus d’expériences personnelles, mais s’ils marchent pour vous, c’est génial! Sinon, il faudra endurer les démangeaisons quelques jours!

Références

1. Panella, N. A., Dolan, M. C., Karchesy, J. J., Xiong, Y., Peralta-Cruz, J., Khasawneh, M., ... & Maupin, G. O. (2005). Use of novel compounds for pest control: insecticidal and acaricidal activity of essential oil components from heartwood of Alaska yellow cedar. Journal of medical entomology, 42(3), 352-358.

2. Shirai, O., Tsuda, T., Kitagawa, S., Naitoh, K., Seki, T., Kamimura, K., & Morohashi, M. (2002). Alcohol ingestion stimulates mosquito attraction. Journal of the American Mosquito Control Association, 18(2), 91-96.

3. Straif, S. C., & Beier, J. C. (1996). Effects of sugar availability on the blood-feeding behavior of Anopheles gambiae (Diptera: Culicidae). Journal of medical entomology, 33(4), 608-612.

publications

Book an Appointment

×