La valeur nutritive de l’alcool : bien comprendre ce que l’on boit

Hubert Cormier

Hubert Cormier

16 Décembre 2019

Bien que nous soyons constamment bombardés de mises en garde sur les dangers de l’alcool, elle est toujours aussi populaire chez une vaste clientèle. Doit-elle être complètement banni de nos vies ou prise seulement lors d’occasions spéciales? Plus précisément, quelle place les boissons alcoolisées ont-elles dans l’alimentation? Faisons la lumière sur le sujet.

La valeur nutritive des vins

Les adeptes de la diète méditerranéenne sont en nombre croissant depuis quelques années. En effet, il a été démontré par de multiples études que ce régime apporte des bienfaits sur la santé cardiovasculaire et diminue le risque de certains cancers. Parmi les aliments qui le composent, on retrouve une abondance de fruit et légumes, des céréales entières, des légumineuses, de l’huile d’olive et du vin rouge. Ainsi, lorsqu’il est pris avec modération, le vin peut faire partie d’une saine alimentation. Également, les composés phénoliques, substances provenant des parties solides du raisin extraits au cours de la fermentation, auraient plusieurs effets positifs sur la santé, tels que la diminution du risque de maladies cardiovasculaires, du diabète, d’ostéoporose, de maladies neurodégénératives et de la dépression.

Il ne faut toutefois pas oublier que les vins ont aussi une teneur variable de sucre, dit résiduel, qui représente la quantité de sucre restant dans le vin après la fermentation de l’alcool. Ainsi, les types de vins sont différenciés selon leur teneur en sucre résiduel de cette façon :

  1. Vin sec : 0 à 4 g/L 
  2. Vin demi-sec : 4 et 12 g/L
  3. Vin moelleux : 18 et 45 g/L
  4. Vin doux : plus de 45 g/L
Les teneurs en sucre peuvent parfois sembler élevées, mais il faut savoir relativiser le tout en fonction de la quantité consommée. Ainsi, si l’on prend l’exemple d’un Chardonnay contenant 9,3 g de sucre résiduel pour 1000 ml (1 L), on constate que pour un verre standard de 142 ml, il y a seulement 1,3 g de sucre. Le vin reste donc une boisson peu sucrée si, par exemple, on le compare aux boissons gazeuses. Par contre, en incluant les calories provenant de l’alcool – qui fournit 7 calories/gramme – les calories totales se ressemblent et en font des boissons à consommer qu’à l’occasion.

    La qualité nutritionnelle des bières 

    À première vue, on peut penser que la bière est néfaste pour la santé, mais ce n’est pas toujours le cas. En effet, lorsqu’elle est consommée avec modération, elle peut apporter des éléments nutritifs essentiels à l’organisme. Il s’agit d’une boisson désaltérante, principalement constituée d’eau, qui renferme des protéines, des minéraux et des vitamines du groupe B. De plus, certaines études ont démontré qu’une consommation modérée de bière pouvait accroitre le cholestérol HDL, soit le bon cholestérol, ce qui aiderait à diminuer le risque de maladies cardiovasculaires. Toutefois, il faut faire attention à leur teneur en glucides. Ainsi, les bières régulières (5% d’alcool) contiennent autour de 14 g de glucides, alors que les bières légères (4% et moins d’alcool) en ont environ 3 fois moins avec 5 g. Quant aux bières dites faibles en glucides, elles en renferment en moyenne 2,5 g. Voici donc la teneur en glucides par bouteille de certaines des bières les plus consommées :

    1. Budweiser : 10 g 
    2. Coors Light : 5 g 
    3. Heineken : 3,2 g
    4. Molson Canadian 67 : 2 g 
    5. Bière Beck’s sans alcool : 13 g

      La teneur en glucides des cocktails

      Pour ce qui est des cocktails, il est important de faire attention à leur teneur en glucides, puisqu’ils sont souvent faits à base de fruits, de liqueurs ou crèmes fruitées et de jus. On retrouve ci-dessous la quantité moyenne de glucides par consommation de quelques cocktails populaires :

      1. Margarita : 5 g
      2. Bloody Mary : 4 g
      3. Sangria : 7 g
      4. Mojito : 20 g

      La quantité de calories dans les boissons alcoolisées

      Pour ce qui est des calories d’une boisson alcoolisée, ils proviennent de l’alcool lui-même et de la présence du sucre. Plus précisément, chaque gramme d’alcool fournit 7 calories à l’organisme. Pris en quantité excessive, l’alcool peut donc contribuer à un gain de poids. Ci-dessous, on retrouve la quantité de calories pour les différentes catégories de boissons alcoolisées :

      Vins (142 ml ou 5 oz) de 9 à 12% d’alcool :

      1. Vin rouge ou blanc: 80 à 110 calories. Les vins secs sont ceux étant le moins calorique, la présence de sucre étant moins grande.
      2. Champagne : 105 à 108 calories

      Vins fortifiés de 15 à 20% d’alcool :

        1. Porto (60 ml ou 2 oz) : 90 calories
        2. Vermouth (150 ml ou 5 oz) : 170 calories pour un vermouth sec et 190 calories pour un vermouth sucré

        Bières (340 ml ou 12 oz) :

          1. Bière régulière (5 % d'alcool) : 140 calories
          2. Bière légère (4 % d'alcool) : 90 calories
          3. Bières à 0,5 % d’alcool : 60 à 85 calories

          Spiritueux (45 ml ou 1 ½ oz) de 40 à 45 % d’alcool :

            1. Rhum, vodka, whisky, gin : 98 à 105 calories
            2. Brandy et cognac : 110 calories

              Cocktails :

              1. Gin tonic : 153 calories
              2. Vodka canneberge : 151 calories
              3. Margarita : 139 calories
              4. Bloody Mary : 123 calories
              5. Cosmopolitan : 198 calories
              6. Mojito : 160 calories

              En conclusion, il est tout à fait possible d’avoir une alimentation saine et équilibrée tout en consommant des boissons alcoolisées. Il suffit de ne pas exagérer sur la fréquence de consommation et les quantités ingérées. Ainsi, une consommation correspond à 142 ml de vin, 340 ml de bière et 45 ml de spiritueux. De plus, les recommandations stipulent qu’une femme ne devrait pas prendre plus de 2 verres par jour et pas plus de 10 par semaine. En ce qui a trait aux hommes, ils devraient se limiter à 3 verres par jour au maximum et à un maximum de 15 consommations par semaine. Au final, l’important est de savoir faire preuve de modération.

              publications

              Book an Appointment

              ×