L’approche DME ou l’alimentation autonome du bébé

Hubert Cormier

Hubert Cormier

29 Mars 2021

Vers l’âge de 6 mois, le bébé est normalement prêt à introduire les solides et ce, toujours en complément avec le lait maternel ou maternisé. L’alimentation s’amorce bien souvent avec les céréales riches en fer et évolue tranquillement vers les purées (viandes, légumes et fruits). Toutefois, une tendance laissant davantage place aux aliments solides plutôt que sous la forme de purées vient ébranler les bases de l’introduction des aliments telles qu’on les connaît. Cette approche se nomme la DME et elle signifie la diversification alimentaire menée par l’enfant ou en anglais, le Baby Led Weaning. Zoom sur le sujet.

En quoi consiste l’approche DME?

La DME implique l’introduction d’aliments complémentaires sous forme d’aliments en morceaux plutôt qu’en purée. Généralement, le bébé n’est pas nourri à la cuillère et apprend lui-même à porter les aliments à sa bouche, d’où le développement de son autonomie! La DME peut débuter lorsque le bébé est en mesure de pouvoir tenir sa tête et rester assis, donc parfois un peu plus tôt pour certains bébés (vers 4 mois) et plus tard pour d’autres (vers 6 mois).


Les avantages de la DME

La DME permet au bébé de découvrir les couleurs, les textures, les saveurs, les odeurs et la forme des aliments. Le bébé peut ainsi développer sa motricité fine ainsi que sa coordination lorsqu’il prend un aliment et le porte à sa bouche. Il mange habituellement les mêmes aliments que tout le monde à table, ce qui facilite la préparation des repas. Cela encourage également les enfants à imiter les comportements des autres personnes à la table, dont les parents et les grands frères ou grandes sœurs.

Cette approche permet alors au bébé de mieux respecter ses signaux de faim et de satiété. Il mange à son rythme et arrête lorsqu’il n’a plus faim. En contrepartie, lorsque l’enfant est nourri à la cuillère, il est possible qu’il mange au-delà de sa faim, puisqu’il ne contrôle pas les aliments qui entrent dans sa bouche. Il est tout à fait normal que le bébé mange très peu au départ puisqu’il est au tout début de son développement moteur, d’où l’importance de respecter la quantité d’aliments qu’il décide de manger et de lui fournir des aliments nutritifs, riches en vitamines et en minéraux.

Quels sont les risques associés à la DME?

Bien que les aliments soient coupés en gros morceaux, il y a tout de même un danger d’étouffement chez le jeune bébé. Toutefois, le danger n’est pas plus grand qu’avec les purées! D’ailleurs, le bébé a un réflexe nauséeux (haut-le-cœur) lui permettant ainsi de tousser et de recracher la nourriture au besoin.

Il est fort probable que la durée des repas soit plus longue avec la DME et c’est tout à fait normal. Le bébé développe sa motricité fine et sa coordination. De plus, il ne faut pas avoir peur des dégâts! (et il faut être prêt à faire du ménage, puisqu’un bébé qui commence à manger seul peut aussi bien lancer sa nourriture partout!). Des assiettes en silicone qui adhère à la table et qui permettent d’éviter que le bébé renverse tout le contenu au sol peuvent être de bons achats. Aussi, afin d’éviter le gaspillage alimentaire, il est préférable de ne donner que de petites quantités d’aliments à la fois au bébé.

Comment sait-on lorsque bébé est prêt pour la DME?

Afin de savoir si votre bébé est prêt pour la DME, il doit être en mesure de se tenir assis sans aide. Il doit également être capable de se tourner la tête de chaque côté, de gauche à droite et de haut en bas. De plus, il doit être capable de mordiller ses jouets, ce qui démontre qu’il sera apte à mâcher les aliments. Finalement, il doit être mesure de porter lui-même la nourriture à sa bouche.

Il en demeure essentiel de s’informer auprès d’un professionnel de la santé avant de débuter la DME pour vous assurer que votre bébé ne présente pas de contre-indication à l’alimentation autonome. Par exemple, s’il a une malformation, des troubles du développement, des problèmes de coordination motrice, un retard ou s’il est prématuré il est possible que votre enfant ne soit pas prêt à l’alimentation autonome.

Quels aliments sont compris et interdits dans la DME?

Il est important de débuter la DME avec des aliments de plus grosse taille en forme de bâtonnets qui peuvent dépasser le poing fermé du bébé. En effet, le bébé doit avoir de la facilité à attraper les aliments. La taille des aliments peut diminuer graduellement suivant les mois.

Voici une liste d’aliments à introduire avec la DME :

Légumineuses en purée

Œufs brouillés

Poisson

Viandes/volailles tendres

Tofu en gros cubes ou râpé

Légumes tendres ou bien cuits

Fruits mous ou très mûrs

Pâtes cuites

Pain grillé

Fromage en gros cubes ou râpé

Évitez les aliments trop durs (comme les crudités, les fruits et légumes avec une pelure mince, les noix et les graines, les arachides entières, les fruits séchés), ronds ou collants (comme le pain non grillé, les muffins et les gâteaux, car la texture devient très collante en bouche une fois mélangée avec la salive).

Et les céréales?

Les céréales pour bébé sont souvent très riches en fer et ne doivent pas être systématiquement exclues de l’alimentation de votre bébé même avec la DME. En effet, les besoins en fer du bébé sont augmentés dès l’âge de 6 mois. Ainsi, si votre bébé commence la DME, il faut vous assurer qu’il mange au moins deux fois par jour des aliments riches en fer comme la viande, le poulet, le poisson, les légumineuses et le tofu. Toutefois, s’il ne consomme pas suffisamment de ces aliments, il est fortement recommandé d’intégrer les céréales enrichies en fer à son alimentation. Elles peuvent être ajoutées dans les recettes de pâtisseries ou même dans la soupe permettant ainsi à votre enfant de continuer à s’alimenter par lui-même.

Pour conclure, n’oubliez surtout pas que le développement de chaque bébé est différent. Il ne faut pas vous inquiéter si les portions semblent petites dans les premiers jours de la DME. Votre bébé est capable de reconnaître ses signaux de faim et, à cette étape de la vie, la majorité de son alimentation se fait toujours via les boires. Si la DME ne fonctionne pas pour votre bébé, vous pouvez toujours vous tourner vers l’approche des purées. En cas de doute ou de problèmes liés à l’alimentation de votre bébé informez-vous auprès d’un professionnel de la santé. Il n’y a pas de meilleure approche qu’une autre, il suffit d’être à l’aise dans la méthode d’alimentation utilisée!

Références

  1. Brown, A., Jones, S. W., & Rowan, H. (2017). Baby-led weaning: the evidence to date. Current nutrition reports, 6(2), 148-156.
  2. Cameron, S. L., Heath, A. L. M., & Taylor, R. W. (2012). How feasible is baby-led weaning as an approach to infant feeding? A review of the evidence. Nutrients, 4(11), 1575-1609.
  3. Mieux vivre avec notre enfant de la naissance à deux ans, 2018


publications

Book an Appointment

×