Les substituts de repas : bons ou mauvais ?

Hubert Cormier

Hubert Cormier

17 Janvier 2017

Les substituts de repas ne sont pas nés de la dernière pluie. Ils sont là depuis des décennies et, bien que vendus comme de véritables « dépanneurs » à un mode de vie effréné, les gens les ont adoptés, mais pour la mauvaise raison : la perte de poids. Ce cocktail de poudres aromatisées n’est certainement pas l’option numéro 1 pour plusieurs raisons. Découvrons pourquoi.

 

Les substituts de repas ne sont pas une si mauvaise chose en soi, mais encore faut-il savoir comment les utiliser. La majorité des substituts de repas n’équivalent pas à un vrai repas en terme de calories et de nutriments. Après en avoir analysé plusieurs, ils ne procurent bien souvent que la moitié des calories d’un repas. Normal : les gens s’attendent à cela, car ils pensent encore que pour perdre du poids, il faut couper les calories ou pire, sauter un repas. Par contre, ils ne pensent pas qu’ils peuvent tellement se priver, qu’ils ne consommeront même pas la quantité de calories minimales pour assurer un bon fonctionnement de l’organisme. Il n’est donc pas sain de ne consommer que 800 calories par jour.

 

Le résultat de ces régimes est souvent temporaire. En effet, presque toutes les personnes ayant entrepris un régime restrictif ont repris le poids perdu et même davantage. À quoi doit-on cette reprise de poids ? Un moyen simple de l’expliquer est d’aborder les effets de la restriction sur l’organisme. En privant son corps de nutriments pendant plusieurs semaines, la balance énergétique devient négative, ce qui permet d’obtenir un déficit calorique. Ce déficit ouvre la voie à la perte de poids. Comme on ne peut garder ce rythme très longtemps – avouons qu’il est inintéressant de toujours tout compter ou de devoir consommer de petits sachets de poudre protéinée –, on met fin au régime. Au moment où l’on décide d’arrêter le régime, on se sent en général à l’aise avec la perte de poids survenue. Or, on recommence alors à manger normalement, comme avant le régime, et c’est à ce moment-là que le corps, anticipant une prochaine période de restriction alimentaire, se met en mode « survie » pour prévenir le coup.

 

Donc, dans la majorité des cas, ne consommer qu’un simple substitut de repas n’est pas suffisant. Il faudrait boire ou manger deux fois la quantité préconisée par ces compagnies pour réellement remplacer un repas. De plus, il ne faut pas oublier que les calories liquides, comme celles fournies par les suppléments liquides ou les shakes de protéines ont un effet moins rassasiant que la nourriture solide . Par conséquent, vous risquez de ressentir la faim plus rapidement.

 

Si vous décidez tout de même d’opter pour les substituts, non pas pour perdre du poids, mais en raison de leur praticité, sachez que vous pouvez compléter avec une portion de fruit frais, un petit muffin au son et un morceau de fromage allégé (si votre substitut de repas fournit < 15 grammes de protéines).

 

En terminant, je vous donne une recette de smoothie – qui peut réellement remplacer un repas en terme de nutriments et de calories – que j’adore préparer les jours où je suis plus pressé : 1 tasse d’épinards frais, 1 tasse de fraises congelées, ¼ d’avocat, ¾ de tasse de yogourt grec à la vanille et ¼ de tasse de germe de blé grillé. Bon appétit !

publications

Book an Appointment

×